élections municipales et communautaires

Les 15 et 22 mars 2020

logo

Ville en transition : Un environnement et une santé préservés pour les futures générations

L’impact de nos modes de vie sur l'environnement n'est plus soutenable. Nombre d'entre nous prenons des initiatives personnelles : se déplacer à vélo, isoler son logement, changer son alimentation, réduire ses déchets, etc.
Mais nous avons souvent l'impression que ces efforts ne trouvent ni équivalent ni reconnaissance chez les pouvoirs publics.
L'écologie municipale doit être plus qu’un simple outil de communication opportuniste et la transition environnementale doit faire l’objet d’une vision stratégique pour changer de braquet.

Elle doit être au cœur de chaque décision municipale. L'impact de chacune de ces décisions doit être mesuré afin de choisir celles qui sont les plus vertueuses pour la sauvegarde du climat, la biodiversité et notre santé. 
Dans cette transition, la municipalité doit montrer l'exemple et accompagner les efforts des habitantes et habitants.

Transport alternatif
Une transition écologique au bénéfice de toutes et tous

Bien menée, la transition écologique sera bénéfique pour chacune et chacun, en réduisant nos factures et en créant des emplois locaux. Convaincu·es qu'il n'y a pas de progrès environnemental sans progrès social, nous veillerons à soutenir et accompagner les plus fragiles d'entre nous dans ces changements.

Rejoindre le collectif international des Villes en Transition

Pour inscrire Mons dans une démarche globale et échanger de bonnes pratiques avec des villes voisines, françaises ou étrangères. Cela donnera une dimension culturelle positive et de partage à la dynamique de transition.

Encourager les alternatives à la voiture

Les pistes cyclables seront sécurisées et la ville mieux couverte en arceaux et en box à vélos. Nous créerons des parcours fléchés réservés aux mobilités douces et des itinéraires piétons desservant les écoles (pédibus). Des solutions aux problèmes de stationnement sauvage seront élaborées avec les riveraines et riverains.

Diminuer de 20% l’empreinte carbone de la commune d'ici 2025

Côté Mairie, cela passera par l’ajout ou le renforcement de clauses sociales et environnementales dans les appels d’offres des marchés publics, par un bilan transparent des émissions des équipements municipaux et des solutions permettant de les réduire.
Côté Monsois·es, cela passera notamment par l’accompagnement des propriétaires et des locataires à la rénovation énergétique des logements et à son financement via un guichet unique ; nous proposerons aussi des solutions de mutualisation des dépenses qui auront pour effet de réduire les coûts de rénovation.

Remettre de la Nature en ville

Nous arrêterons la densification, Mons est déjà une des villes les plus denses de la région.
Nous mettrons fin à la bétonisation intensive et ferons revenir du végétal et de la biodiversité dans l’espace public.
Nous aménagerons nos parcs en lieux de vie et de rencontre. Ils seront tous ouverts le week-end (Parc du Barœul, Jardin de Thalie).

Être à la pointe du Zéro Déchet et de la lutte contre le gaspillage

Une politique d’achats responsables et un plan de réduction des déchets dans les services publics seront lancés.
Nous aiderons et valoriserons les initiatives associatives existantes, ferons installer et accompagnerons l’utilisation de composteurs collectifs et individuels.


Être exemplaire en matière de valorisation des déchets

Si les Monsois et les Monsoises trient leurs poubelles, ce n’est pas aujourd’hui le cas de tous les services municipaux ! Sur ce sujet comme sur d’autres, la Ville doit être exemplaire et organiser le tri sélectif dans les bâtiments et les services de la collectivité.

Introduire les clauses sociales et environnementales dans les appels d'offres de la ville

Les communes sont des acheteurs importants de biens et de services. Elles le font dans un cadre très strict, celui du code des marchés publics, qui permet aujourd’hui l’utilisation de clauses sociales et environnementales dans les appels d’offres de la collectivité. Nous nous engageons à rendre ces clauses systématiques pour faire de l’insertion des personnes éloignées de l’emploi, de la réduction de notre empreinte carbone et de la réduction de nos déchets des critères déterminants dans l'attribution des marchés publics.

Trier c'est bien, consigner c'est mieux

La Ville doit accompagner les Monsois et les Monsoises en multipliant les campagnes de sensibilisation au tri des déchets et mieux faire connaître les solutions de collecte des différents types de déchets. Nous faciliterons le développement des consignes, en accompagnant les initiatives en ce domaine.

Travailler avec les habitant·e·s à réduire les problèmes de stationnement

Dans certains quartiers, le stationnement sauvage est un vrai problème du quotidien. Nous travaillerons à réduire le nombre de voitures en ville mais aussi, quartier par quartier, avec les habitant-e-s, à identifier et trouver des solutions aux problèmes de stationnement. Recenser et acquérir les garages non occupés ou abandonnés ou négocier avec les entreprises monsoises pour partager leurs espaces de parking en soirée, la nuit et les week-ends sont des pistes à explorer.

Réduire les circulations de transit

La circulation de transit à travers la ville de Mons-en-Barœul est source de nombreuses nuisances. Nous retravaillerons le plan de circulation, avec les habitant-e-s et les services de la Métropole de Lille, pour réduire la vitesse et la circulation de transit dans les quartiers résidentiels.

Créer une "trame verte" à travers la ville pour relier les parcs et les quartiers

En prenant appui sur les parcs et aménagements existants (mail Henri Dunant, avenue Marc Sangnier, etc.), il est possible de créer un cheminement paysagé réservé aux piétons et aux vélos qui relie entre eux les quartiers et les parcs de la Ville. Cette nouvelle « trame verte » monsoise pourrait, en y travaillant avec la Métropole de Lille, être connecté à la « trame verte métropolitaine » et au parc du Héron.

Faire revenir la nature en ville

Pour nous, la nature ne peut-être confinée dans les parcs de la ville. Il faut, au contraire, la faire revenir dans l'espace public, dans nos rues et dans nos quartiers. Et pour cela, planter des arbres et des fruitiers, utiliser les espaces délaissés en réservoir de biodiversité, favoriser la diversité des espèces (installation de nichoirs et des hôtels à insectes, création de zones humides, etc), encourager les monsois-es à végétaliser leur façade, etc.

Faire des parcs municipaux des lieux de vie et de rencontres

Les parcs de Mons-en-Barœul sont un immense atout pour la Ville. Nous voulons en faire des lieux de vie et de rencontre, par exemple en ouvrant le parc Barœul le week-end, en initiant des jardins potagers partagés et des espaces de plantations éducatives dans les parcs des Acacias et des Sarts ou en aménageant des espaces de convivialité (table de pique-nique et de ping-pong, jeux, parcours santé, etc.) et des espaces réservés aux chiens. Nous en faciliterons l’accès en ouvrant de nouvelles entrées, par l'arrière, aux parcs des Franciscaines et de la Solitude.

développer l'agriculture urbaine

Faire revenir la nature en ville et promouvoir une alimentation plus saine, c’est aussi favoriser le développement de l’agriculture urbaine, des potagers individuels et des jardins partagés. Nous appuierons les associations qui contribuent à son développement (conseils, échanges de semences, formation à la taille des arbres fruitiers, etc.), nous soutiendrons les initiatives de jardins communautaires et nous proposerons des marchés saisonniers de plants de légumes et d’arbres fruitiers.